Beyond Everest 2022 – Partenaire officiel


 

Le Groupe Pénélope a décidé de soutenir, durant plus de 4 ans, le projet un peu fou de Marc Batard de gravir une nouvelle fois sans oxygène l’Everest en 2022. Il sera alors âgé de 70 ans et deviendra le 1er homme de cet âge à le faire ! Ce projet, qui a aussi pour objectif de créer une école de la transmission des métiers de la très haute montagne, nous a semblé être emblématique des valeurs qui constituent l’ADN de notre Groupe : esprit d’équipe, responsabilisation, dépassement de soi, transmission du savoir et accompagnement de chacun.

 

Rappelons que seulement 2% des ascensionnistes ont gravi l’Everest dans ces conditions, c’est donc un nouveau défi qui attend celui qu’on appelle « le sprinteur de l’Everest ».

Pour mener à bien ce projet Marc Batard sera accompagné d’une cordée d’exception composée du népalais Pasang Nuru Sherpa, guide et porteur de très haute Altitude qui possède pas moins de 9 Everest à son actif et du plus grand alpiniste pakistanais Muhammad Ali Sadpara.

En plus d’être un exploit sportif, le projet « Beyond Everest 2022 » s’avère être également une véritable aventure humaine et culturelle puisqu’il permettra la création d’une école internationale d’himalayisme au Népal : HIMS. Cette nouvelle école qui va former et décerner un nouveau diplôme intitulé « guide de très haute montagne  » sera ouverte à tous les professionnels qui exercent en très haute montagne. Rappelons que la très haute montagne concerne tous les sommets au-dessus de 6000 mètres. Elle aura donc pour mission de former les guides Népalais mais également d’aider les populations de la vallée du Langtang grâce au développement d’une activité d’éco-tourisme.

A travers cette aventure, pilotée par l’association « Montagne et Humanisme » présidée par Frédéric Thiriez, on retrouve de nombreuses valeurs telles que le courage et l’esprit d’équipe que Marc Batard souhaite transmettre. En adéquation avec celles-ci, c’est avec fierté et enthousiasme que le Groupe Pénélope a décidé de soutenir ce projet hors norme.

Quelques mois avant de gravir l’Aconcagua dans le cadre de sa préparation, Marc Batard nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions. L’occasion pour nous de vous proposer une série d’articles afin de tout savoir sur le projet « Beyond Everest 2022 ».

 

En quoi consiste le projet Beyond Everest et pourquoi vous lancez vous dans cette aventure ?

Dans un premier temps, je dirais tout simplement parce que j’ai la chance d’être en pleine forme à 66 ans, mais aussi car mon ami qui est jeune et sportif, m’a finalement inconsciemment poussé à monter l’Everest pour mes 70 ans. Cela donne également du sens à ma vie et j’ai constaté que cela motivait beaucoup de jeunes … et de moins jeunes.

C’est un projet qui a aussi pour objectif « d’embarquer » avec nous le plus de personnes possibles, de les motiver et aussi peut-être de faire en sorte qu’ils se posent des questions sur le sens des choses quand, parfois, ils ne s’en posent pas assez. Bien sûr la nature n’est pas égale pour tout le monde, il est vrai que pour certaines personnes monter l’Everest à 70 ans cela peut paraitre un peu fou, surtout sans oxygène. Cependant, en voyant la condition physique de mon père qui a 94 ans et une hygiène de vie peut-être pas aussi parfaite que la mienne au niveau nutritionnel, je me dis que finalement à 70 ans je serais encore jeune.

 

 

Dans cette aventure Beyond Everest 2022, on retrouve une notion d’équipe car bien sûr vous ne partez pas seul. Vous avez constitué une cordée, pouvez-vous nous parler de vos partenaires d’aventure ?

Alors oui, j’en profite pour dire qu’il y a en fait 3 cordées. Dans un premier temps, la cordée alpine constituée de moi-même, de mon ami Pasang Nuru Sherpa qui a monté l’Everest cette année pour la 9eme fois, et du plus grand alpiniste pakistanais Muhammad Ali Sadpara. Il y a ensuite la cordée des amis qui sont les membres de l’association « Montagne et humanisme » présidée par « Frédéric Thiriez » ; et enfin la cordée des partenaires dont fait partie Penelope !

Chaque partenaire, a l’instar de Penelope, peut ainsi créer sa propre cordée parmi son personnel. La dispersion géographique ou la diversité des capacités n’est pas une limitation mais une force.

 

Vous nous parlez de la cordée des partenaires, et effectivement nous sommes très fiers et très heureux de pouvoir vous accompagner et nous vous en remercions. A votre avis qu’est ce qui séduit les entreprises dans cette aventure ?

Alors, d’une part la longueur du projet sur du long terme : la durée de préparation permet d’obtenir un projet très profond avec une forte notion d’esprit d’équipe.

Et puis, c’est un projet qui porte des valeurs importantes pour les entreprises. Je pense que si les entreprises s’y retrouvent, c’est aussi par rapport aux valeurs de ce projet, parrainé par Nicolas Hulot, Emanuel Petit et Frederic Thiriez.

Chaque entreprise partenaire est sensible à un mix diffèrent des valeurs communes à ce projet et, d’une certaine façon, contribue aussi à façonner et enrichir ce mix. La durée de ce projet permet justement appropriation mais aussi maturation et enrichissement mutuel.

Les valeurs portées par ce projet sont essentielles pour moi, notamment dans le choix des parrains et des sponsors. Les partenaires qui nous accompagnent dans cette aventure doivent partager mes valeurs. Je m’accorde le droit, pour ne pas dire le devoir, de refuser les partenaires qui ne partagent pas ces valeurs.

Cela a toujours été comme ça dans ma carrière, j’ai toujours refusé d’être aidé ou sponsorisé par des sociétés qui avaient un lien direct ou indirect avec, par exemple, l’alcool ou la cigarette.

 

 

Aujourd’hui on parle projets et aventures, mais revenons sur des choses un peu plus terre à terre, où en êtes-vous dans le financement de cette aventure, êtes-vous toujours à la recherche de financements ?

La 1ère année nous avons réussi à trouver des partenaires comme vous, cependant nous sommes à la recherche d’un gros partenaire qui puisse nous enlever le souci de ne plus rechercher des financements. Vu la motivation qu’ont les médias sur notre projet on ne se fait pas trop de soucis.  On est grâce à vous et aux autres partenaires qui se sont engagés tranquille pour 2018.

 

J’imagine que le reportage dans 20h Le Mag sur TF1 a déjà peut être suscité pas mal de réactions. Cela a-t-il déclenché des choses et êtes-vous plus sollicité aujourd‘hui ?

Oui, surtout sur le réseau social Facebook, j’ai déjà été contacté par plusieurs médias. L’équipe s’est également renforcée de 2 chefs de projet, c’est une chose qui m’a beaucoup rassuré et je les en remercie. Ce reportage sur TF1, a été déclenché grâce au livre « Marc Batard, fils de l’Everest » de Fréderic Thiriez, qui a écrit ce livre dans le but de me faire connaitre un peu plus et que les médias s’intéressent au projet.

Maintenant, nous allons nous préparer pour notre prochaine ascension de notre programme d’entraînement, ce sera l’occasion de revenir avec non seulement de nombreux enseignements sur la manière de poursuivre la partie « sportive » du projet mais également de nombreuses expériences à partager !

 

Pour plus d’informations à propos de Beyond Everest 2022 : http://www.wonderartfactory.com/beyondeverest2022/

 

Beyond Everest 2022 – Partenaire officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez